Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Mode de vie en Russie’ Category

Le voici, le voila, l’article tant attendu sur mon « souper international ». Je dis tant attendu, car j’ai l’impression que mon billet Une touche de poésie a été le plus apprécié. Ça m’a d’ailleurs fait réalisé que je ne vous avais pas encore présenté tous mes copains ici, même s’ils sont au coeur de mon aventure. C’est un peu étrange, je crois que c’est dû au fait qu’ils occupent le place la plus importante de mon séjour, ils font partie intégrante de ma vie, comme ma famille et mes amis du Québec. Mais je rectifie le tir dès maintenant en vous les présentant, mais en aussi vous montrant ce qu’ils ont cuisiné pour l’évènement.

C’est tout un défi de prendre tout le monde et je n’ai malheureusement pas réussi à ce qu’ils soient tous sur la photo en même temps, causé par les multiples allers et venus. Voici donc tout d’abord le groupe de filles et ensuite les autres personnes qui se sont ajoutées au cours de la soirée.

(Note ici, vraiment pas facile de prendre des photos de monde dans une minuscule cuisine, pendant un party, désolé si certaines photos sont un peu bizarres et/ou floues)

Suivant le sens des aiguilles d'une montre : Alex, ma coloc (Autriche), Olivia (Autriche), Olga (Pologne), Marielena (Pologne), Theresa (Allemagne), Marie-Hélène (Québec), Kathleen (Québécoise -amie de Christina en visite à Moscou, elle étudie en Belgique), Irina (Allemagne), Christina (Qc), Ola (Pologne)

Ben (États-Unis), amie de Véronique-Aimée, tête à Alex (j'étais près d'elle pour prendre les photos)

Ben (États-Unis), amie russe de Véronique-Aimée, tête à Alex (j'étais près d'elle pour prendre les photos)

Les Québécoises : Véronique-Aimée, Marie-Hélène, Kathleen, Christina

Gars que je n'avais jamais vu, Eric (Qc), Bout de la tête à Alex

Christina, Emmanuel (Qc) et Carolina (Italie), anciens étudiants de RGGU vivant actuellement à Moscou

Kristina (Autriche), Rathko (originaire de la Serbie mais habite en Autriche, étudiant à l'Université de Moscou)

Thomas et Hubert (Pologne), Visage à Alex, Dos de Theresa

Absents des photos : Yannick (Qc), Maylina et Hubert (Qc) : en voyage en Allemagne, Émilie (Belgique)

Et maintenant, la bouffe !

Souper international

Ma création, un pastiche de la recette de ma grand-maman (le goût était pas mal près de l’original je suis contente) :

Soupe "À la Rita", version russe

Et maintenant les différentes recettes selon les pays :

Team Québec (nous sommes les plus nombreux) : Soupe à la Rita, grilled cheese, chili, club sandwich, salade de fruits

Team Autriche : Salade de patate à la vinaigrette balsamique

Team Pologne : Borsh et boulettes au fromage

Team Allemagne : Salade de légumes et carrés au chocolat

Team Italie (un membre) : Nouilles à la sauce rosée

Team États-Unis (un membre, habituellement c’est la plus grosse équipe aux jeux olympiques !) : Fudge que j’ai malheureusement manqué.

Inutile de vous dire que le tout était absolument délicieux !!!

Et un petit plus : le déjeuner de fête avec gâteau d’Olivia, qui a fêté son 21 anniversaire à Moscou la semaine dernière. Nous nous sommes tous réveillés jeudi dans les résidences avec le parfum du gâteau cuisiné par Alex !

Déjeuner de fête d'Olivia dans notre chambre à Alex et moi

Read Full Post »

Je m’inspire du titre de ma nouvelle websérie fétiche, Comment survivre aux weekends ?, pour introduire ce billet. Avant de parler de ma propre ville d’adoption, je me dois de vous suggérer cette série formidable à tous ceux qui ne la connaissent pas. Elle me permet de me sentir chez-moi à l’autre bout du monde !

Mais maintenant, vous vous demandez sûrement ce que j’entends par « survivre » ? Eh bien, après trois semaines en Russie, je commence à ressentir un léger dépaysement et je suis étonnée par certains aspects de la vie moscovite. Il me semble donc intéressant de vous faire partager un petit guide de survie… qu’il faut prendre avec le sourire.

Comment survivre…

1) … à un horaire variable, voire inexistant ?

Tout ici est compliqué, oui oui tout vraiment. Il n’existe pas vraiment d’horaire et tout le monde est libre de ses allers et venus. Vous voulez aller au département des visas ? Il est fort possible qu’il soit fermé alors qu’il devrait être ouvert sans qu’on sache trop pourquoi. Mon amie Véronique-Aimée a elle aussi écrit un billet à ce sujet dernièrement. Difficile d’y échapper, c’est un peu troublant pour nous.

À titre d’exemple plus précis, je suis allée visiter un cours d’histoire de l’art la semaine dernière. J’arrive devant la porte à 15h40, il y a deux personnes qui attendent. Je suis pas étonnée que la porte soit fermée car le cours commence à 15h45. 15h50: le professeur n’est toujours pas arrivé… et il n’arrivera pas avant 16h20. Personne ne semble vraiment surpris. Disons que cela me laisse toujours un peu perplexe. Et pour ceux qui se demandent, non je n’assisterai pas à ce cours c’était disons pas pour moi !

2) … à l’alphabet cyrillique ?

Sujet essentiel d’aborder, l’écriture cyrillique est très charmante. Mais peu de gens savent qu’il s’agit d’une vraie gymnastique mentale pour les usagers de l’écriture latine. Saviez-vous que le « H » devient « N », que le « C » devient « S », que le « P » devient « R » ? Et je ne vous parle même pas de l’écriture manuscrite où le « D » devient « G » et le « T » devient « M » et des nouvelles lettres qui s’ajoutent… Bref des heures de plaisir à se tromper de prononciation. Mon conseil ? Equipez-vous de petits étiquettes à coller sur votre clavier d’ordinateur. Moins de 5$ sur ebay et une vie beaucoup plus facile !

Une solution efficace

Une solution efficace

 

3) … à la gigantesque patinoire qu’on appelle trottoir ?

Ici, il y a de la glace partout. Le sel est interdit donc les rues sont extrêmement glissantes. C’est simple,  quand on se promène, c’est certain qu’on aura la chance de voir quelqu’un tomber sur les fesses. Seules les femmes Russes les plus tendances, portant des talons aiguilles de 2 pouces, semblent à l’aise dans cet environnement. Elles doivent avoir un truc je peux pas croire ! Mais en tout cas, je suis très fière de mes bottes à crampons qui me permettent un bien être sur cette immense patinoire.

De la glace à perte de vue

4) … à la traite des fourrures !?!

Sous-titre intriguant je le sais, mais il faut absolument que j’en parle. Ici la mode et la fourrure ne font qu’un. Vous DEVEZ portez un élément de poil sur vous pour avoir l’air dans le vent. Alors petit truc : apportez-vous un petit accessoire en fourrure et on vous prendra pour des Russes !

5) … aux « surveillants » ?

Ah les surveillants ! Que dire de plus qu’il y a quelqu’un qui vous surveille peu importe l’endroit où vous vous trouvez. Vous descendez un escalier roulant dans le métro ? C’est certain qu’il y aura quelqu’un dans la petite cabine pour vous observer. Vous visitez un musée ? À chacune des pièces où vous vous trouverez il y aura quelqu’un d’assis… ou d’endormi, cas vécu au musée d’art moderne de Moscou. Ma solution : la Russian face ! Ayez l’air le plus bête possible et tout ira pour le mieux !

Heureusement, la majorité du temps on s’amuse beaucoup ici ;). Une chance qu’il y a ma coloc et la beauté du métro !

Moi-même et Alex à la station Mayakoskaya

Read Full Post »

Ah je sais, j’ai été moins présente sur le blogue dans les derniers jours ! Pour me faire pardonner, je vous partage un des concepts que j’étudie dans mon mémoire de maîtrise. Le Новый быт (Novyj byt) est une expression que j’emprunte à Christina Kiaer. Dans les années 1920 et 1930, les artistes d’avant-garde tentaient de transformer le quotidien des gens en lien avec le développement du communisme. Sous une note plus légère, j’ai aussi l’impression que je dois m’adapter à une nouvelle vie quotidienne, me créer une routine à la russe.

Vous comprendrez qu’en cette première semaine de cours, j’étais vraiment en mode « adaptation » et je n’ai pas fait beaucoup de choses en dehors de l’université. D’ailleurs, je suis maintenant une étudiante officielle de RGGU avec ma carte étudiante. Je pense que j’ai un peu l’air russe, parce que souvent les gardes de me la demande même pas pour entrer !

Carte étudiante et café pour survivre à la session

Carte étudiante et café pour survivre à la session

 

Remarquez la Russian face ! Pas question d’être sympathique sur les photos ici. Il s’agit d’ailleurs d’une des photos du lot que j’ai du reprendre parce que la version québécoise n’était pas adéquate. Chose surprenante : je me suis rendue compte que les moscovites sont de véritables utilisateurs de photoshop et même pour des petites photos comme celle présentée. Ma version n’est pas trop pire, mais il y a de mes amis ici qui se sont fait allonger le cou, couper les oreilles et même maquiller artificiellement par ordinateur, il faut le faire !

Pour vous faire partager mon quotidien, il est aussi venu le temps de vous présenter ma coloc autrichienne, Alex (Alexandra). Vous la voyez ici avec Olivia, aussi originaire de pays que je visiterai dans deux mois (yé !)  lorsque nous nous trouvions au restaurant Vokzal, signifiant gare, et le resto est même présenté sous forme de train.

Alex et Olivia

Resto avec certains bancs rappelant les trains

Nos deux autrichiennes nous préparent un souper typique ce soir, j’ai bien hâte d’y goûter !

Je ne peux également vous écrire sans vous parler du premier cours à l’université que j’ai donné hier. Il s’agit d’un cours d’histoire de l’art pour les étudiants de troisième et quatrième années en études québécoises. Je dois monter l’entièreté du contenu des huit cours sous le thème de la « Culture artistique au Québec ». C’est très passionnant ! Pour l’instant, j’ai six étudiants, 4 filles et 2 gars, mais il est possible que d’autres personnes s’ajoutent parce qu’il y avait un conflit d’horaire hier soir. C’est à suivre mercredi prochain !

Et pour terminer, il ne faut pas m’en vouloir de moins visiter, je vous jure, il fait tellement froid que c’est de la torture de passer du temps dehors. Prédiction pour cette fin de semaine : -35 degrés. Pas étonnant qu’on ait l’air frigorifié 😉

Véro, MH, Olivier et moi face au musée d'histoire sur la Place rouge

Ok il faut vraiment que je m’achète une tuque !

Read Full Post »

Je consultais récemment mon dernier article et j’ai constaté qu’on ne comprenait peut-être pas trop bien l’organisation de mon coin de chambre-bureau. Pour remédier à la situation, j’ai pris une nouvelle photo qui donne une vision plus globale de mon espace.

Mon univers

Et maintenant, la vue à partir de ma chambre. Il s’agit d’un des pavillon, où il y a des cours ainsi que des résidences d’étudiants.

Vue de la fenêtre

Je vous fais également visiter le 8e étage, de façon à bien voir comment c’est fait. Ainsi, ma famille et mes amis peuvent bien voir où j’habite. Mais je me disais également qu’il est peut-être possible qu’un étudiant fasse le même échange que moi dans un futur proche et c’est tellement rassurant d’avoir des points de repères avant de se lancer vers l’inconnu. J’ai d’ailleurs eu la chance de lire le blogue de MH Ratel, une amie ici, quelques jours avant mon départ et ça m’a grandement aidé.

Donc, ici vous voyez le corridor, avec une dizaine de portes en tout.

Corridor du 8e étage

À chacune des extrémités, on retrouve la cuisine et la salle de bain.

La cuisine n’est pas très grande, mais fonctionnelle.

Cuisine

On ne retrouve qu’une toilette et une douche pour les 20 étudiants sur l’étages. Pour l’instant, ça ne pose pas de problème car ce n’est pas tout le monde qui est arrivé. Il semblerait toutefois que ça se passe généralement bien. Heureusement, le tout est très propre.

Toilette

 

La douche est très grande et chaude. Seul désagrément, il n’y a pas de rideaux dans la fenêtre, il faut donc être prudent… Ce n’est par contre pas aussi ouvert sur les autres étages.

 

Douche

Fenêtre peu intime

 

Alors voilà, vous savez maintenant tout des résidences de la RGGU. Je devrais bientôt commencer à me promener un peu plus loin dans la ville. Aujourd’hui, je devais absolument aller m’enregistrer à l’université et prolonger mon visa. On nous dit que cette paperasse prend deux semaines, mais il semblerait que ça prend environ un mois… J’ai dû refaire les 8 photos que j’avais fait au Québec parce qu’elles n’étaient pas conformes (me semble…grrrr, 60$ dollars de perdu…). Mais point positif, j’ai remangé du borsh que j’adore pour faire passer le tout !

Et mon défi de la journée est de réviser mes notes de russes parce que j’ai un examen de classement ce mercredi. Objectif : ne pas avoir l’air trop poche tout en étant classé dans le cours de base avec mes copains du Québec (ce qui devrait normalement être le cas).

Pour ceux qui attendent les photos plus typiques de la Place rouge consultez mes archives ! Mais je devrais y retourner bientôt pour voir si ça a changé depuis mon dernier passage l’année dernière.

 

Read Full Post »

Après avoir siesté une partie de la journée ce samedi, je me sens en forme pour vous présenter ma résidence à l’Université d’État des sciences humaines de Russie (Российский Государственный Гуманитарный Университет) communément appelé RGGU. Pour l’instant, je n’ai pas encore beaucoup visité les lieux environnants, mais le campus est très bien, avec de nombreux édifices. De la cour intérieure, on peut voir un édifice assez majestueux, je crois qu’il se donne des cours à cet endroit.

Édifice non identifié

Édifice non identifié

À la droite de ce bâtiment se trouve ma résidence, où logent les étudiants étrangers. Il s’agit de l’édifice no 4, je loge au 8e dans la grande chambre 91. Je n’ai pas encore trouvé la logique dans les numéros !

Résidence logée dans l'édifice no 4

Voici maintenant ma chambre et il faut faire le tour de droite à gauche pour bien voir le positionnement de la pièce. Il s’agit d’une chambre double parce que je devrais avoir une colloque autrichienne d’ici peu, mais elle n’est pas encore arrivée. Je suis heureuse qu’il y ait le lavabo dans la chambre. Voici donc mon nouveau chez-moi :

Lavabo pratique

Lit et coin de bureau de ma future colloque

Lit et coin bureau de ma future colloque

 

Son bureau

Mon lit

Remarquez le perfect match entre la tapisserie et ma couverture !

Mon bureau

L’endroit où je peux garder contact avec le Québec !

Je vous laisse le suspense pour demain pour vous montrer l’extérieur de la chambre, je suis attendue à un souper d’anniversaire d’une québécoise.

Read Full Post »

Older Posts »